• Harry se leva en toute hâte, et suivit Ron et Draco, qui se pressaient pour s'habiller. Finalement, cette imbécile d'Hermione Granger avait raison sur au moins une chose...

    En revêtant sa robe de sorcier, il éprouva une étrange sensation, mais c'était plus agréable qu'autre chose.

    - Alors Harry ? lança Ron. C'est génial, non ? On est à Poudlard ! Enfin, on y est !

    - Ce que j'attends le plus, c'est le banquet, personnellement, déclara Draco. Les Patacitrouilles me paraissent loin, tout à coup.

    - Tu as peur ? demanda Harry.

    - J'ai pas peur, Potter ! Tiens, ça rime ce que je viens de dire ! Je deviens poète ?

    - Pas mal. Mais ne t'en fais pas, je ne voyais pas ça comme un reproche... Moi aussi, j'ai peur. J'ai carrément la boule au ventre.

    - LES GARÇONS, PRESSEZ-VOUS ! hurla Eden de l'autre côté du train. ON SORT, LA ! ET C'EST PAS LA PEINE DE PRENDRE TES AFFAIRES, HARRY !

    - C'est bon, on arrive ! cria Draco.

    Draco, Ron et Harry s'engagèrent alors entre les élèves de toutes années mélangées qui se poussaient de partout. Au passage, Draco méprisa sans honte (ce qui signifiait en fait "piétiner avec application") quelques Poufsouffle de troisième année, et les jumeaux donnèrent une petite tape amicale à Ron en le suivant de près.

    - Hé, Ronnie, si tu pouvais nous rendre un service...

    - Serpentard c'est OK, comme tu t'en doutes, après tout, on y est. Gryffondor, c'est OK. Serdaigle c'est OK...

    - Mais ne vas surtout pas à Poufsouffle ! Le type que ton copain vient de pousser, c'est un super-bellâtre-trop-débile, Cedric Diggory...

    - Et ça nous ferait mal que notre petit frère se retrouve avec lui. Tu comprends ?

    - Euh... OK, répondit Ron. De toute façon, j'envisage Gryffondor ou Serpentard, alors, ça vous va ?

    - Parfait, répondirent Fred et George en chœur. Bon, à plus tard !

    - Attendez ! Comment ils nous répartissent ?

    - Tu dois affronter un troll, assura Fred. C'est très douloureux, mais on a quand même survécu !

    - Ron, allez, dépêche ! dit Harry. Viens, ou sinon Hagrid part sans toi !

    Ron s'empressa alors vers la sortie du train. Hagrid guidait les élèves de première année à la lumière de sa lampe.

    - On va traverser la Forêt, annonça-t-il, alors ne vous dispersez pas !

    La forêt en question était sombre et peu accueillante. Harry entendit un garçon tressaillir derrière lui, alors que les filles avaient engagé une vive discussion qu'il préféra ne même pas écouter d'une oreille. Apparemment, Coralie avait un différent de taille avec une certaine Lavande Brown, une fille aux cheveux blonds bouclés qui, pour dire la vérité, était franchement laide, et avait l'air idiote.

    - Une vraie sang de... commença Draco, avant d'être interrompu, car Hagrid s'arrêta net.

    - On va passer par le lac, dit ce dernier. Pas plus de quatre par barques, OK ?

    Ils obéirent à Hagrid, et prirent place dans les barques désignées par le géant. Harry s'installa avec Draco, Ron et Neville, un garçon aux cheveux bruns et au visage joufflu.

    Les barques s’actionnèrent toutes seules, et là, les jeunes gens virent pour la première fois Poudlard. C'était un immense château, niché en haut d'une falaise, absolument majestueux. C'était tellement beau que Harry eut le souffle coupé. Bizarrement, au même moment une musique retentit, venant d'une barque un peu devant. [1]

    - C'est quoi, cette musique ? demanda Marine.

    - Ma tablette, répondit Eden. Je trouve que ça va bien avec l'instant présent... Tu penses qu'on peut aller sur Eklablog à Poudlard ?

    - Je sais pas. On essaie ?

    - Ok !

    Harry poussa un soupir mi-amusé mi-exaspéré, quand les barques s'immobilisèrent. Ils étaient déjà arrivés ?

    Apparemment oui. Après être descendu de la barque, Harry eut l'impression de parcourir des kilomètres sous le château. Et lorsqu'ils s'arrêtèrent enfin, il était épuisé. Pendant ce temps, Hagrid frappa à l'immense porte en chêne du château, et la porte s'ouvrit sur une sorcière d'entre deux âges (mais plus proches de "vieille" que de "jeune").

    - Professeur McGonagall, voici les nouveaux élèves.

    - Merci Hagrid. Je m'en charge.

    Et la marche infinie reprit. La plupart des première année poussèrent un soupir d'exaspération : elle arrivait ou non, cette maudite Répartition ?!

    Au bout d'un long, très long, EXTRÊMEMENT LONG moment, le professeur McGonagall s'arrêta dans une petite pièce réservée aux première année, et leur fit signe de l'attendre ici. Le tout se passa assez calmement, jusqu'à ce qu'une dizaine de spectres n'apparaissent en sortant des murs. Harry faillit avoir une crise cardiaque, mais ce n'était rien en comparaison de Neville Londubat, qui manqua de s'évanouir sous le choc. Harry et Ron décidèrent d'écouter le sujet de la conversation.

    - Pardonnons, mes frères, Peeves a bien droit à une deuxième chance ! lança l'un des fantômes, qui ressemblait à un petit moine.

    - Une deuxième chance ? ricana un autre fantôme, avec un fraise autour du cou. Mais enfin, Peeves a eu droit à au moins une centaine de chances ! Il nous donne une très mauvaise réputation, et pourtant, ce n'est même pas un VRAI fantôme ! Tiens, c'est qui ceux-là ?

    Il venait de se rendre compte de la présence des première année.

    - Ce sont les nouveaux élèves ! s'exclama le Moine Gras. Vous attendez la Répartition ? J'espère vous voir à Poufsouffle, c'était ma maison, dans le temps.

    - Plutomourirkedaléapoubelloufle, maugréèrent Draco et Eden en même temps.

    La porte s'ouvrit à nouveau, et le professeur McGonagall entraîna les première année dans la Grande Salle. C'était un lieu somptueux. Quatre tables étaient dressées, séparant les quatre Maisons de Poudlard. Ron fit un petit signe vers un tabouret sur lequel se tenait un chapeau rapiécé.

    - Alors... Il suffit de faire quelque chose avec ce chapeau ? supposa-t-il. Fred m'a parlé d'un combat contre un troll ! Si je le trouve, je le tue !

    Le professeur McGonagall prit place devant le tabouret, tandis que le chapeau, sous les yeux ébahis des première année, se mit à bouger... Puis à chanter !

    Je n'suis pas d'une beauté suprême
    Mais faut pas s'fier à ce qu'on voit
    Je veux bien me manger moi-même
    Si vous trouvez plus malin qu'moi.

    Les hauts-d'forme, les chapeaux splendides,
    Font pâl'figure auprès de moi
    Car à Poudlard, quand je décide,
    Chacun se soumet à mon choix.

    Rien ne m'échapp' rien ne m'arrête
    Le Choixpeau a toujours raison
    Mettez-moi donc sur votre tête
    Pour connaitre votre maison.

    Si vous allez à Gryffondor
    Vous rejoindrez les courageux,
    Les plus hardis et les plus forts
    Sont rassemblés en ce haut lieu.

    Si à Poufsouffle vous allez,
    Comme eux vous s'rez juste et loyal
    Ceux de Poufsouffle aiment travailler
    Et leur patience est proverbiale.

    Si vous êtes sage et réfléchi
    Serdaigle vous accueillera peut-être
    Là-bas, ce sont des érudits
    Qui ont envie de tout connaître.

    Vous finirez à Serpentard
    Si vous êtes plutôt malin,
    Car ceux-là sont de vrais roublards
    Qui parviennent toujours à leurs fins.

    Sur ta tête pose-moi un instant
    Et n'aie pas peur, reste serein
    Tu seras en de bonnes mains
    Car je suis un chapeau pensant !

    - Alors il faut juste... le mettre sur sa tête ? s'exclama Ron. Cette fois, c'est bon, Fred Weasley est un homme mort !

    Mais Harry n'écoutait plus. Il était trop stressé. Et si le chapeau ne disait rien ? S'il restait muet, jusqu'au moment où le professeur McGonagall dise qu'il s'agissait d'une erreur, et que Harry n'avait plus qu'à retourner à son existence misérable chez les Dursley ? La Répartition commença, sans qu'il ne s'en rende compte. Jusqu'au moment où un nom familier fut prononcé...

    - Malfoy, Draco !

    Draco s'avança vers le chapeau d'un air conquérant. Le Choixpeau n'hésita pas une seconde. « Serpentard ».

    La moitié des élèves avait déjà été répartie ?!

    Théodore Nott aussi envoyé à Serpentard. En passant, Harry remarqua que Hermione Granger était à Serpentard, et paraissait rayonnante, alors que Neville était allé à Gryffondor. Puis, ce fut le tour de Mélanie Orlando, qui fut envoyée à Serdaigle, suivie des jumelles Patil, envoyées l'une à Gryffondor, l'autre à Serdaigle, puis par Sally-Ann Perks, lâchée chez les Poufsouffle (Harry entendit à nouveau Eden grogner quelque chose entre ses dents, à l'oreille de Coralie.)

    - Potter, Harry !

    Quoi ? C'était déjà son tour ? Il fallait vraiment y aller ? Maintenant ? Oh, quelle horreur ! Tout d'un coup, Harry sentit que ses jambes s'étaient liquéfiées. Pourtant, porté par une force inconnue (enfin, plutôt violemment poussé par Marine que par une une force inconnue), il se retrouva vite assis sur le tabouret, et s'enfonça la Choixpeau sur sa tête, et ce fut le noir absolu.

    « Je vois... dit une voix dans sa tête. Hum, c'est un cas intéressant... Il y a du courage, c'est indéniable, et des qualités intellectuelles qui ne demandent qu'à être exploitées, et... Oh, voilà qui est important... Un véritable feu d'ambition... Ça y est, j'ai trouvé... SERPENTARD ! »

    Le dernier mot résonna dans toute la salle. Harry retira le Choixpeau et se leva pour rejoindre la table des Serpentard, à laquelle Draco lui avait gardé une place, sans même se rendre compte qu'il eut droit à la plus longue ovation de la soirée. Les jumeaux Weasley s'étaient carrément levés et scandaient d'une voix plus forte que jamais « Potter avec nous ! Potter avec nous ! », pendant que Dean Thomas était envoyé à Gryffondor dans une indifférence totale.

    Lorsque les jumelles Tsundea furent appelées, le Choixpeau hésita quelques temps avant de les envoyer toutes les deux à Serpentard. Pour Eden, en revanche, tout se passa très vite, et elle aussi se retrouva à Serpentard. Elle paraissait plus contente que jamais. Pour les trois passages, Harry applaudit sans retenue avec les autres. Marine et Coralie s'assirent toutes les deux à un bout de la table, et Eden prit place entre Fred et George, comme si c'était une habitude qu'elle avait prise. Harry entendit quelques bribes de leur conversation, George était en train de faire remarquer qu'ils pourraient toujours "continuer à faire les Tarleton de ta Scarlett", mais comme il n'avait sans doute jamais ouvert un livre autre que ses livres de cours quand il était jeune, Harry n'était pas sûr d'avoir compris le sujet.

    Il ne restait à présent plus que trois élèves à répartir. Lisa Turpin fut envoyée à Serdaigle, puis, vint le tour de Ron. Les jumeaux, Eden et Coralie semblaient passionnés par l'affaire.

    ~ POV Ron ~

    - Weasley, Ronald !

    Ron s'avança en tremblant. Il était devenu littéralement vert de peur. Et en passant dans le noir complet en enfilant le chapeau, ce fut pire que tout. Pour être honnête, il regrettait que l'histoire de Fred avec le troll ne soit pas vraie. Gryffondor ou Serpentard ? Il n'avait aucune chance d'aller à Serdaigle, c'était évident... Et si... Et s'il se retrouvait à Poufsouffle ? Non, c'était beaucoup trop horrible...

    « Ah ! s'exclama la voix du Choixpeau. Encore un Weasley ? Avec toi et ton tempérament, ta détermination pour ne pas passer inaperçu dans ta famille, il n'y a aucun doute... SERPENTARD ! »

    ~ POV Harry ~

    En entendant le mot Serpentard, Harry vit Ron retirer le Choixpeau, sans trop savoir où il en était, mais il paraissait fou de joie. Les jumeaux se précipitèrent sur lui pour le féliciter, mais ils n'étaient pas les seuls : Coralie était la première à se jeter sur lui. Eden, en comparaison, se contenta de quelques remarques amicales, pendant que Blaise Zabini se retrouvait lui aussi à Serpentard.

    La répartition prit alors fin, et Harry se rendit alors compte qu'il mourait de faim. La soirée n'était pas encore terminée...


     

    Oui, bon, OK, je sais que je devrais pas m'arrêter là alors que vous vous posez des questions comme "Est-ce qu'il va faire une hypoglycémie", mais j'avais trop envie de poster maintenant ! Alors voilà.

    [1] : j'écoute souvent de la musique quand j'écris, alors je fais des références. Pour ce moment, c'est associé à l'OST "The Journey to Hogwarts", à partir du moment où ça devient plus... Solennel ? xD


    31 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique