• Lorsqu'il fut arrivé chez Fleury et Bott, Harry eut un putain de mauvais pressentiment. Le genre de pressentiment que seul le Survivant peut avoir, merci beaucoup. Honnêtement, il avait eu beau ne jamais avoir vu Gilderoy Lockhart, il n'était déjà pas emballé par le mec.

    Parce que les groupies hystériques, déchaînées et jouissives... C'est. Toujours. Mauvais signe. Vous savez qui est poursuivi par ce genre de nanas ? Justin Bieber. Ça veut tout dire, ça.

    - Il est tellement beau ! hurlaient des filles dans le fond.

    Et le pire, c'est que Hermione faisait partie des hystériques.

    - Putain, j'ai tellement honte, d'un coup... soupira Harry. Genre... J'ai envie d'aller me cacher au fond d'un trou.

    - Allez, Harry, fais bonne figure, on est ses seuls amis, de toute manière, répliqua Ron. Personne d'autre ne veut d'elle. Faut qu'on la supporte, c'est tout.

    - Mouais... Bon, cépatou, là, le Gilles de Roi, mais il nous faudrait nos bouquins. Tiens, d'ailleurs, je me rends compte que j'ai pas vérifié la liste.

    - Je l'ai sur moi, dit Coralie. Moi non plus, j'avais pas vérifié, et... BORDEL !

    - Quoi ?!

    - En dehors du Livre des Sorts et Enchantements niveau 2... TOUS LES LIVRES SONT ÉCRITS PAR... PAR CE MEC ! dit-elle en désignant Gilderoy Lockhart.

    - Le prof de Défense contre les Forces du Mal doit sûrement être une femme.

    - Tu dis ça, aux dernières nouvelles, Marine et moi, on est des filles.

    - Et on n'est pas sous le charme de cet espèce de mec... Regarde-le, comme il est moche ! renchérit Marine.

    Harry se hissa sur la pointes des pieds pour voir la tronche de Lockhart. Effectivement, sous les boucles dorées parfaites et les sourires obscènes, il était très laid. Mais par contre, il n'avait pas une boucle mal bouclée, ni même un grain de poussière sur sa robe de sorcier (dorée elle aussi). Harry eut alors un élan de bon sens en se disant que Lockhart devait sans doute passer plus de temps à s'occuper de lui-même qu'à poursuivre les créatures malfaisantes, quoi qu'en pense Hermione et Mrs Weasley.

    Soudain, Lockhart se désintéressa de ses fans, et regarda l'emplacement où se trouvaient Harry et les autres, près de l'entrée.

    - OMG !!!!!!! hurla Lockhart, qui faisait soudain penser à Musume Ronshaku. Ne serais-ce pas là HARRY POTTER ??

    Tout le monde se retourna alors, et tous les sorciers se mirent à crier de plus belle.

    - WAAAAH, C'EST HArRy PoTtEEEeeEr !

    Aussitôt, Gilderoy sortit de nulle part, attrapa Harry par le bras, l'entraîna sur son piédestal, ordonna à un mec de La Gazette du Sorcier de prendre une photo, et lança quelques phrases choc.

    - Voyez cela ! Le jeune Harry Potter venait d'entrer dans la librairie Fleury et Bott pour rencontrer son idole, Gilderoy Lockhart (il lança un petit clin d’œil coquin à quelques personnes, et Harry vit que Mrs Weasley et Ginny étaient dans la foule), sans savoir qu'il allait repartir avec toute la collection de mes livres... Que je lui OFFRE, évidemment !

    Encore quelques photos, et Harry fut enfin libéré délivrééééééé~. Et il donna tout de suite les livres à Ron. Après tout, Ron manquait de fric, contrairement à lui. Qu'est-ce qu'il est démago gentil, ce Harry. Et Mrs Weasley récupéra aussitôt les bouquins, pour les faire dédicacer. Pitié.

    - Aaah, le célèbre Harry Potter... Qu'est-ce que tu peux faire contre ça ? lança Eden.

    - T'as fini de glousser ? lança Hermione. T'en as mis, un temps.

    - Je ne gloussais pas, je te signale. C'est juste que Ced' et moi, on s'est arrêtés pour regarder un épisode de Game of Thrones, parce qu'on s'est rendu compte qu'on aimait tous les deux. Omg, mais putain, quoi, il est tellement cool, on a les mêmes goûts, et il est beaaauuu, putaiiin ! Presque aussi beau que Jooooooon Snooooooooooow... *-*

    - La ferme, Gilles de Roi est en train de parler ! *^*

    - Ça se prononce "Guil-de-roille", soupira Harry.

    - Qu'est-ce que t'en sais ?

    - Il n'arrête pas de répéter son nom ! Et nous sommes anglais, pas français québécois !

    - La ferme !

    - [blablabla] ...et donc, moi, GILDEROY LOCKHAAAART, je serai professeur de Défense contre les Forces du Mal à Poudlard cette année ! [blablabla]

    Hermione tomba à la renverse et fut en proie à une violente crise d'hystérie. Elle hurla, se roula par terre dans tous les sens en hurlant de bonheur, etc.

    - Putain... dit Harry. Les fangirls, c'est chiant.

    - JE suis une fangirl, dit Eden, mais je ne me ridiculise pas ainsi.

    - Votre amie se comporte assez bizarrement, non ? Si j'étais à votre place, je soupçonnerai les Nargoles. Ils ont du envahir son esprit.

    - Tiens, salut Luna ! lança Marine.

    - Perso, je pense que c'est bien un coup des Nargoles, soupira Coralie. Qui pourrait craquer pour ce mec, sinon ?

    - C'est sûr, approuva Ron.

    - Bon, on va chercher nos livres et on se casse ? suggéra Harry.

    - OK.

    À cet instant, Lockhart en plaça encore une.

    - Quand je pense qu'on va devoir se taper ce mec... Bonne chance à tout le monde.


    Oui, je sais, le chapitre est extrêmement court. Pour la peine, je ferai de mon mieux pour que le chapitre 6 sorte cet après-midi ou demain.

    Ou sinon, je promets qu'il sera long.

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique